Vingt ans

Publié le par Jean-Yves Malmasson

Il y a vingt ans aujourd'hui que nos radio-réveils, par un petit matin grisâtre, annonçaient à nos oreilles encore endormies et incrédules :
"Pierre Desproges est mort. Étonnant, non ?"
Voilà vingt ans qu'il nous manque cruellement.
Il est parti mais ses textes sont assez forts pour vivre tout seuls. On les lit, on les relit, on les joue sur scène... La postérité se serait-elle emparée de lui ?
Il a peut-être bien fait de partir à temps; lui qui s'était donné la tâche insurmontable de traquer la connerie humaine, il aurait été toujours plus submergé de travail...

Publié dans Coups de coeur

Commenter cet article